De nombreux zonages concernent le territoire du Pays. Une partie est située en ZRR (zone de revitalisation rurale), et en zone de montagne. D’autres communes sont éligibles à la PAT (prime à l’aménagement du territoire), ou encore sont classées en territoire rural de développement prioritaire. Ces zonages montrent bien le besoin d’actions sur ces territoires, mais permettent aussi d’accroître la capacité des territoires à organiser l’accueil et l’accompagnement des investissements et des porteurs de projet.

ZA la Planchette à Champagnole :

Dans le cadre de sa compétence développement économique, la Communauté de Communes a procédé à l’aménagement d’une 1ère tranche, ces travaux ayant été subventionnés par l’Etat au titre de la Dotation de Développement Rural 2004. Cette opération a permis l’installation de Jurasciures sur un terrain de 8.000 m², la cession de 5.358 m² pour le développement de Lutetia et l’installation d’Eurofen sur un terrain de 12.000m².
Afin de poursuivre cette dynamique et offrir des terrains constructibles et viabilisés aux porteurs de projet, le Conseil Communautaire a décidé, dans sa séance du 31 janvier 2008, de procéder à l’acquisition d’environ 10ha entre la ZA La Planchette et la 1ère ZI de Champagnole. Il est en effet indispensable de disposer de terrains libres à la vente dans la ville centre de la Communauté de Communes.

ZA Equevillon :

C’est suite à une double demande que la Communauté de Communes a initié ce projet : créer un pôle agroalimentaire (abattoir, atelier de découpe et ateliers de transformation) si possible en zone de montagne.
Par ailleurs la Fonderie Thevenin sise sur Equevillon cherchait des possibilités d’extension.
D’où l’idée d’engager une réflexion sur l’ensemble de la zone.
Différents contacts avec d’autres entreprises permettaient d’envisager une utilisation plus conséquente des 10 ha que couvre la zone. En particulier, quand le problème du transfert, pour mise aux normes européennes de l’abattoir, s’est posé. L’offre a été faite de construire un nouvel établissement sur cette zone à condition d’accompagner cette construction par celles d’ateliers de découpe et de transformation de la viande.
En complément de l’abattoir, des ateliers de découpe et de transformation doivent faire de cette partie de la zone le « pôle agro - alimentaire » de la communauté de communes.
La zone étant divisée par un bief en deux parties «EST» et «OUEST» sensiblement égales le projet consiste à :
_ Aménager la partie «OUEST» pour l’agrandissement de la fonderie THEVENIN. Enfin un paysagiste, Gérard MAUGUIN, a demandé un emplacement pour créer une jardinerie
_ Aménager la partie «EST» pour la création d’un pôle agroalimentaire avec l’atelier de découpe et des ateliers de transformations accompagnés d’ateliers de conditionnement, stockage, magasins, services communs aux entreprises.

La deuxième tranche de travaux d’aménagement de la zone traitera la partie « EST » sauf pour l’atelier de découpe contenu dans la première tranche avec la partie « OUEST ».
Elle renforcera le caractère environnemental déjà prévu de la première et elle consacrera le caractère « Aménagement du Territoire » du projet global. Et c’est dans le sens de ce projet global que la zone pourra être reconnue d’intérêt régional.
_ Valorisation des productions locales : ici le but est de valoriser la production locale de viande
_ Proximité et traçabilité : tels sont les thèmes retenus :
_ en permettant un meilleur suivi du parcours de la viande du producteur au consommateur
_ en réduisant les trajets des bêtes avant abattage et en donnant, ainsi, par une diminution de leur stress une qualité supplémentaire à la viande
_ en n’élevant pas les coûts de transport qui pénaliseraient les producteurs locaux.
_ Création de valeur ajoutée :
_ En réalisant des ateliers de transformation
_ En les accompagnant d’ateliers de conditionnement et d’expédition
_ En créant des services communs administratifs et commerciaux
_ En collectant de l’épargne locale pour le projet abattoir

ZA Monnet la ville

Historique :
La zone de Monnet la Ville a été l’une des premières réalisées par une collectivité dans une commune rurale du Jura et ayant bénéficié des aides de l’Etat et du Conseil Général vers les années 1980.
L’entreprise DIEBOLT qui s’est installée à cette époque est toujours présente et elle s’est considérablement développée.
Dans son développement elle a permis à d’autres entreprises de s’installer dans des locaux qu’elle n’utilisait plus.

ZA Montrond

Après la création de la ZA d’Equevillon et l’aménagement de plateformes sur la ZA La Planchette à Champagnole, il reste à trouver un nouveau site à proposer aux porteurs de projets. Les terrains disponibles sur ces deux sites sont réservés aux activités agroalimentaires ou industrielles.
La commune de Montrond a informé la communauté de communes qu’elle disposait d’une importante réserve foncière, dont 21 hectares sont disponibles immédiatement pour l’aménagement d’une Zone d’Activités Economiques. Cet espace est situé au Nord de la commune. Il dispose de nombreux atouts :
- infrastructures routières : échangeur de l’A 39 à moins de 20 km et proximité de la
RN 5 et de la D 489,
- réseaux existants : eau, électricité, gaz, fibre optique,
- disponibilité rapide grâce à la maîtrise foncière communale,
- éloignement des habitations permettant l’implantation d’entreprises sources de nuisances auditives

La communauté de communes a mobilisé autour de ce projet plusieurs entreprises recherchant des sites appropriés à la production d’énergie par co génération, et à la transformation de sous produits du bois.
Cette zone a donc pour principale vocation la production de matériaux de construction, la production d’énergie, et la production de matériaux utiles aux économies d’énergies. C’est bien une zone industrielle. Elle permet d’accueillir des entreprises qui ont besoin de grandes surfaces de terrain.

Dans le cadre de la demande de permis d'aménager de la zone d'activité intercommunale de MONTROND, l'avis de l'autorité environnementale a été sollicité en date du 18 juin 2015.
La réponse de l’autorité environnementale à cette demande est la suivante : Absence d’observations formulées dans le délai de 2 mois (19/08/15).

ZA LE VAUDIOUX

En association avec l’Etat et le Département, la communauté de communes « Champagnole porte du Haut-Jura » a participé aux travaux de sécurisation et d’extension de la ZA du Vaudioux par l’aménagement d’une plateforme de 16 372 m². Entreprises concernées : scierie Jacquemin et entreprise Vuillet.

ZA PONT-DE-LA-CHAUX

Sur la commune de Chaux-des-Crotenay (ZA Pont-de-la-Chaux), la viabilisation de terrains situés en bordure de la RN5  sur l’axe Champagnole/Morez a permis l’installation de trois premières entreprises : Pyanet et fils (plomberie), Bonnefoy-Torrens (petits fruits, plantes aromatiques), Damien Guinchard (entretien espaces verts, élagage). Des terrains sont encore disponibles.

Contacts

Communauté de communes « Champagnole, porte du Haut-Jura »,
tél. 03.84.52.06.20.